top of page
1798586_10152537991480337_3727738196925599540_n.jpg

LE CYCLE

Un cycle pour se réveiller et se souvenir : Il y a langage commun. Il nous habite tous, il nous vient de loin. Celui de « l’ être vivant », fondant l’être social que nous sommes. Animalité. Avant le verbe, l’expérience d’un corps qui sait. Partager l’ émotion d’exister, choisir la médecine du toucher, bouger comme respirer . Et puis, ensemble, adoucir nos quête égotiques. Accepter, résister, laisser couler, transformer. Mais refiler la continuité, retisser du lien . Entre moi, l’autre, la terre, l’espace et le temps. Juste parce que , même pour rien. A chacun ses raisons, ses besoins. Suivre les courants, nager comme de l’eau. La confiance comme seule guide , infiltrant le roc des croyances et des peurs. Une vulnérable source, juste ici, d’où peut jaillir le cœur : humanité. Danser, encore danser, toujours danser. Invitant l’empreinte du sacré à se refaire, dans les corps à se réhabituer. Cellulairement nôtre, l’esprit peut s’incarner, et l'unité se manifester. Oui, quand le geste goûte à cette alliance, dont je ne sais presque rien, alors j'en suis certain, sans que j'y pense, je danse.

Alex

450644470_122146373744246433_7373224036557897858_n.jpg
CIFS 2025.jpg
bottom of page